Sélectionner une page

[Infographie] Crowdfunding : pas de place pour l’improvisation

09
SEPTEMBRE, 2016

Une campagne de financement participatif, ça ne se mène pas à la légère. Et pour cause : de nombreux paramètres sont à prendre en compte avant, pendant, et même après la campagne. C’est ce que nous avons voulu mettre en avant avec cette infographie qui illustre une étude menée auprès de 101 projets. Voici quelques points clefs à retenir :

L’avant campagne : des choix cruciaux pour le bon déroulement de la campagne

Outre la manière de présenter son projet, trois points sont importants dans la préparation d’une campagne : le montant de la collecte, la durée de la collecte et le type de contreparties que l’on fait aux contributeurs.

Le montant doit être bien calculé car, notre étude l’a montré, moins de la moitié des projets de 5,000€ et plus ne réussissent pas leur collecte. Non pas qu’un tel montant soit inatteignable, et heureusement ! De nombreuses entreprises ont besoin de cette somme au minimum pour se créer. Mais ce paramètre est à mettre en parallèle des deux autres.

La durée d’une campagne n’a, en soi, pas tellement de conséquences sur la réussite ou non d’un projet. Toutefois, elle aura des conséquences sur votre façon de mener la campagne. Sur une courte période, il faudra savoir être percutant et dynamique, présent sur tous les fronts en même temps, ce qui peut s’avérer être une expérience très éprouvante.

D’un autre côté, sur un plus long terme, il faudra être endurant et très créatif pour attirer de nouveaux contributeurs. Il faut savoir que l’impression d’urgence pousse généralement les publics à soutenir le projet dès leur première visite, par crainte que la collecte ne soit finie quand ils reviendront sur la plateforme.

« Les contreparties : donner envie de participer tout en proposant une réelle valeur ajoutée à votre première communauté de soutien. »

Les contreparties, quant à elles, sont un choix qu’il ne faut pas faire à la légère, car elles sont l’image que vous allez renvoyer de votre projet. Des contreparties qui ne paraîtraient pas à la hauteur de la contribution vont très rapidement freiner les différentes personnes qui pourraient être intéressées par votre idée.

Alors pensez à faire des paliers de don intéressants, incitatifs, et qui installent une relation gagnant-gagnant entre vos soutiens et vous. Dans le même temps, rappelez-vous bien que ce qui fonctionne en termes de contreparties, c’est la prévente. Cette dernière confère à vos soutiens un réel sentiment d’intégration à la création du projet en même temps qu’une forme d’exclusivité.

Faire de la prévente permet généralement de laisser aux gens certains choix (obtenir une couleur particulière, avoir accès à des fonctionnalités réservées uniquement à ceux qui aideront à financer le projet, etc.). De quoi donner envie de participer tout en proposant une réelle valeur ajoutée à votre première communauté de soutien.

Sans communication, pas de contributions

On ne cessera jamais de le répéter : la communication est LE point central de la campagne, celle qui vous demandera du travail avant, pendant et après le projet.

Avant parce qu’il faut savoir bien la préparer et anticiper les messages et canaux utilisés. Pendant, puisqu’elle vous permettra de ramener des gens vers votre projet, mais aussi d’informer vos contributeurs sur l’avancée de la collecte. Après, tout simplement pour donner des nouvelles et ne pas mettre brusquement fin à l’aventure, qu’elle se soit soldée par un succès ou un échec.

Dans les outils de communication que vous devez emporter avec vous pour affronter cette campagne marathonienne, n’oubliez surtout pas les relations presse et les réseaux sociaux.

Les premières, quand elles sont bien menées, vous permettront d’avoir un fort impact auprès d’une communauté potentiellement intéressée par votre produit mais que vous auriez eu beaucoup de mal à toucher autrement. Certains médias bénéficiant d’un large public sont souvent un premier pas vers un bouche-à-oreille qui marche très bien.

Les réseaux sociaux, de leur côté, vont vous permettre de générer une certaine viralité auprès de divers cercles. Que ce soit sur Facebook ou encore sur Twitter, vous pourrez y partager régulièrement des liens vers votre campagne en donnant quelques nouvelles de votre projet. Et puis, n’oublions pas qu’un profil, une page, etc. peuvent être un point de rassemblement pour votre communauté, un lieu de partage de l’information qui sera plus facile à utiliser que la page dédiée à votre projet sur une plateforme.

Néanmoins, n’oubliez pas de mettre des nouvelles du projet sur votre page projet pour montrer que vous êtes un porteur de projet actif et qui a le souci d’intégrer ses contributeurs dans le processus de création. D’après notre étude, 15 actions de communication (tous supports confondus) sont un minimum pour réussir sa campagne. Plus on communique, plus on a de chances de réussir !

Surveiller les paliers pour doser son effort

L’infographie vous apprend aussi qu’il existe certains paliers à passer lors de votre campagne. Parmi ces paliers, les 20% de la collecte sont déterminants. Si vous avez atteint cette étape, il y a de grandes chances pour que votre projet aboutisse. Ne vous reposez pas autant sur vos lauriers ! Il reste encore un peu de travail pour trouver et convaincre de nouveaux contributeurs. Cependant, ces 20 premiers pourcents sont une bonne base, une communauté, un premier cercle sur lequel vous allez pouvoir vous appuyer pour poursuivre l’aventure. Pensez à  les chouchouter en leur donnant de l’information !

L’étude nous révèle aussi qu’un tiers des projets qui ont réussi leur collecte ont dépassé les 100% de leur objectif. Cela ne veut pas dire que tout le monde arrive à faire éclater la cagnotte, mais c’est là une preuve que les contributeurs tiennent à votre projet, que votre idée a séduit. Bien sûr, quelques projets très innovants et particulièrement marquants arrivent à exploser les scores (dépassant parfois les 300% de la collecte), mais ils restent tout de même rares.

Crowdfunding Factory

Copyright © Lucie Le Borgne SAS, Tous droits réservés. Mentions légales.

Ebook gratuit à télécharger

Etes-vous fait pour le crowdfunding? Téléchargez notre ebook et découvrez les 20 questions à se poser avant de se lancer dans le financement participatif ! 

Merci d'avoir téléchargé notre ebook ! Vous recevrez un mail dans quelques instants pour le télécharger.

Pin It on Pinterest

Share This